Outils et applications

Je positionne cette page de façon particulièrement visible en partie parce que mes articles incluent souvent des liens vidéos vers de longues conférences ou entrevues trouvées sur Youtube ou ailleurs. Je tiens à préciser que je ne souhaite pas que la présence de ces liens soit interprétée comme une recommandation du type “je pense que vous devriez passer les 45 prochaines minutes de votre vie assis devant votre ordinateur à regarder ce vidéo”. Les liens vidéos ne sont (presque) jamais indispensables et ils sont surtout fournis pour ceux et celles qui souhaitent en apprendre davantage sur un sujet particulier. Si vous souhaitez écouter des versions audio de ces vidéos sans devoir rester assis devant votre écran, certains outils comme celui-ci et d’autres qui se trouvent sur cette page risquent fort de vous être utiles.

Une autre raison concerne la relation d’amour/haine que j’entretiens avec l’Internet en général et avec Youtube particulièrement. Je reconnais que ce sont des outils absolument extraordinaires et que même en vivant éternellement, je ne parviendrai jamais à explorer ne serait-ce que 0.1% de ce qu’on y trouve d’intéressant, d’instructif et de divertissant. D’un autre côté, c’est tellement, tellement facile que de se faire aspirer par le vortex et d’y perdre une grande partie de notre temps et notre autonomie. Il n’y a rien de mal à passer une soirée sur Internet si c’est ce que l’on souhaitait réellement faire. Et il n’y a rien de mal à passer toutes ses soirées sur Internet s’il s’agit d’un véritable choix réfléchi. Ce qui est plus triste, c’est de souhaiter occuper son temps d’une certaine façon, mais de malgré nous voir notre attention être capturée par mille et un autres trucs d’importance douteuse. Ça nous laisse beaucoup moins de temps et d’énergie pour poursuivre nos projets, pour lire des livres, faire du sport, voir nos amis, dormir, méditer, marcher dans la nature, développer de nouvelles habiletés, faire de l’art, rendre service à quelqu’un ou simplement diminuer la longueur de notre to-do list. Toutes des activités qui, au final, nous apportent généralement beaucoup plus qu’une longue séance de navigation en ligne sans but précis. 

La technologie est-elle l’ennemie de la concentration, de la mémoire et de la productivité? Elle peut souvent l’être. En certaines conditions – si nous pouvons éviter de l’utiliser de façon abusive, automatique et irréfléchie – elle peut aussi parfois être une alliée précieuse. Cela dit, ce n’est pas simple. Il ne suffit pas de savoir ce que théoriquement nous devrions faire. Et il ne suffit pas de vouloir non plus. Vous pouvez demander gentiment à votre cerveau de se concentrer sur tel ou tel truc difficile et d’ignorer l’océan infini de divertissement et d’information qui lui offre constamment l’Internet et le cellulaire, ça ne signifie pas qu’il va sagement vous obéir. Ce n’est pas si facile que de parvenir à s’extirper durablement de l’état de distraction constante dans lequel on peut tous si souvent et si facilement se retrouver. 

Comment parvenir à se concentrer et à se discipliner plus efficacement est un sujet complexe que j’ai beaucoup exploré et dont j’espère bien vous reparler bientôt. Pour l’instant, je voulais seulement partager quelques très pratiques outils et applications. Aucun de ces outils n’est indispensable et aucun n’est, en soit, une solution miracle. Je ne vous recommande pas de tous les télécharger, seulement de parcourir la liste afin de voir s’il y en certains qui pourraient vous intéresser.

 


 

Pour écouter des conférences ou des entrevues sans être trop souvent enchaîné devant un écran:

J’aime bien écouter des podcasts, des entrevues, des débats, des reportages ou des conférences, mais je n’aime pas être pris devant mon ordinateur plus longtemps que nécessaire et je n’aime pas semi-accidentellement me retrouver à cliquer sur un million de trucs. Pour éviter tout cela, voici quelques outils que je vous recommande:

  • Tout ce qui se trouve sur Youtube peut être converti en format audio (mp3) et écouté à partir de votre cellulaire ou de votre lecteur mp3 en marchant, en déjeunant, en faisant le ménage ou l’épicerie. Comme Youtube n’offre malheureusement pas cette option, il faut utiliser une application comme celle-ci. L’application est gratuite et elle fonctionne généralement très bien. 
  • Pour accélérer un peu ou beaucoup l’écoute de fichiers mp3 sur votre cellulaire, vous pouvez utiliser une application comme celle-ci pour Android ou celle-ci pour Iphone.
  • Si vous écoutez quelque chose directement sur Youtube, vous pouvez cliquer sur la petite rondelle en bas à droite de l’écran pour accélérer de 25 ou 50 ou même 100% la vitesse du visionnement. Dans bien des cas, cela ne nuit pas à la compréhension et cela rend même la conversation un peu plus intéressante. Si vous souhaitez accélérer l’écoute de vidéos sur d’autres sites (des cours en ligne que vous devez suivre par exemple), peut-être que cette application un peu dispendieuse (30$ US) pourrait valoir la peine. Je ne l’utilise pas pour l’instant et je ne sais pas si elle fonctionne bien.
  • Pour télécharger des podcasts, tant mieux si Itunes vous convient, mais personnellement j’ai une haine viscérale de ce Itruc hyper contrôlant et contraignant. Je préfère utiliser des sites comme listennotes.com et podbean.com. Saviez-vous qu’il existe présentement plus de 700,000 podcasts à travers le monde? C’est certain qu’il en existe plusieurs qui pourraient vous intéresser.
  • Je ne me suis pas encore mis à l’écoute de livres audio, mais bien des gens que je respecte ont fait de cette pratique une partie intégrante de leur mode de vie. Je ne sais pas quelles sont les meilleures plateformes pour s’en procurer (Audible?), mais je sais qu’on peut en louer à la bibliothèque.
  • C’est merveilleux de pouvoir s’informer tout en prenant une marche, mais assurez-vous de conserver au moins une partie de vos journées où vous êtes seul avec vos pensées. On ne peut pas constamment assimiler des idées nouvelles sans peu à peu devenir psychologiquement épuisé ou surchargé.

 


 

Il faut plus que de la “bonne volonté” pour rester concentré au milieu d’un océan de distractions

Ce serait génial si nous pouvions tout simplement formuler nos intentions pour ensuite les mettre en pratique, mais ce n’est malheureusement pas de cette façon que fonctionne la psychologie humaine. Facebook, Youtube, Reddit, Instagram et Twitter et tous les autres peuvent être des outils extraordinaires, mais ce ne sont pas des jouets inoffensifs. Des milliers d’ingénieurs brillants ont travaillé à concevoir des algorithmes hyper sophistiqués visant à analyser vos comportements et à, aussi souvent que possible, vous présenter ce qui est le plus susceptible de capturer votre attention. Le modèle d’affaires basé sur la publicité en dépend. Si vous n’êtes pas bien préparé, c’est presque certain que vous allez tomber et retomber et reretomber constamment dans les mêmes pièges que des centaines de millions d’autres utilisateurs plus ou moins compulsifs.

Ci-dessous, je mentionne l’existence de différentes applications qui peuvent nous aider à nous concentrer un peu plus facilement. Plusieurs de ces applications servent à imposer des limites artificielles à nos activités en ligne. Je sais que c’est très facile d’être réticent à l’idée de s’imposer de telles limites. Ça peut effectivement sembler infantilisant et humiliant. C’est facile de s’imaginer que “je ne devrais pas avoir besoin de ça”. Dans mon cas, j’ai longtemps alterné entre de brèves périodes d’utilisation de ces outils suivies de périodes où, soit je retombais dans mes mauvaises habitudes, soit je m’imaginais (à tort ou à raison) pouvoir me fier seulement sur mes bonnes intentions. Après un grand nombre d’essais et d’erreurs, je peux vous dire que le self-control n’est définitivement pas un allié fiable. Il peut nous abandonner aux moments les plus inattendus.

J’insiste maintenant pour affirmer qu’il n’y a aucune honte à utiliser des outils comme ceux qui se trouvent ci-dessous. Aussi absurde que cela puisse sembler, je pense même qu’il faut un certain courage pour accepter de les activer. De mon point de vue, l’idée n’est pas d’enfiler une camisole de force qui va nous empêcher de niaiser sur Internet. C’est plutôt de mettre toutes les chances de notre côté pour que ce soit un peu plus facile de réaliser les objectifs que l’on se fixe. Si vous souhaitez améliorer votre alimentation, allez-vous laisser une boîte ouverte de biscuits Oreo au milieu de votre table de travail? C’est la même chose ici. Les outils ci-dessous ne sont certainement pas des solutions miracles à nos problèmes de concentration (on peut toujours trouver des façons de les contourner), mais je pense bien que vous ne devriez pas hésiter à les utiliser.

 

Quelques outils peu contrainant pour être moins souvent exposé aux tentations en ligne:

  • Pour ceux et celles qui, comme moi, peuvent facilement passer beaucoup trop de temps sur Youtube, c’est ridicule à dire, mais mieux vaut activement éviter de regarder les recommandations sur le côté en utilisant un outil comme cette extension pour Google Chrome. Je pense que tous ceux et celles qui passent trop de temps sur Youtube devraient installer cette extension. Cela vaut la peine d’aller dans les options de l’extension pour cacher aussi les recommandations sur la page d’accueil. 70% des visionnements viennent de ces recommandations et l’algorithme du site est ridiculement bon pour savoir comment vous inciter à continuer de cliquer aussi longtemps que possible. Si vous n’utilisez pas Chrome, encore une fois je sais que c’est ridicule, mais cela peut souvent valoir la peine que de déplacer la fenêtre de façon à ce que les recommandations ne soient pas visibles.
  • Si c’est Facebook qui est votre principal problème, cette extension pour Chrome permet de cacher le “feed” de la page d’accueil. Vous pouvez alors faire ce que vous avez à faire sans laisser à l’algorithme du site la chance de capturer votre attention avec mille et un trucs choisis spécifiquement pour vous. Lorsque vous souhaitez temporairement désactiver l’extension, il suffit de cliquer sur les trois petits points qui se trouvent en haut à droite avant d’aller dans “more tools” ou “plus d’outils”, puis dans “extensions”.
  • Le plus souvent il est préférable, plus facile et plus simple d’éviter de s’exposer à la tentation. De la même façon qu’il n’est pas sage de déposer un bol de chips et un bol de crème glacée juste à côté de quelqu’un qui tente de manger plus sainement, on ne souhaite pas montrer à la personne qui tente de se concentrer des exemples de tous les vidéos et de tous les articles qu’il ou elle pourrait être présentement en train de regarder. Cependant, lorsqu’on tombe semi-accidentellement sur un article ou un vidéo que l’on souhaite regarder, une solution temporaire peut consiste à sauvegarder le lien dans un document ou à l’aide d’une application comme Pocket pour Google Chrome. Une fois le lien sauvegardé, c’est un peu moins difficile que de réorienter notre attention sur les trucs plus urgents et plus importants.
  • Pour compiler automatiquement des données sur les façons dont vous occupez votre temps sur votre ordinateur et votre cellulaire: www.rescuetime.com Les particulièrement déprimantes données accumulées durant certaines semaines ont grandement contribué à me motiver à changer mes habitudes. Noter que les Iphones incluent maintenant une fonction “temps d’écran” que vous pouvez consulter. Et si je ne me trompe pas, je pense que Facebook et certains autres sites fournissent maintenant le même type de service. Allez voir! Les données que vous découvrirez ne vous laisseront pas indifférent.

Outils plus radicaux et plus efficaces pour réellement contrôler ses habitudes en ligne:

Je pense que c’est très souvent utile ou nécessaire de carrément bloquer certains sites pour de longues périodes. Peu importe vos besoins et vos souhaits, il existe certainement des options qui peuvent vous convenir.

  • Vous pouvez choisir que certains sites soient automatiquement bloqués de telle heure à telle heure ou de telle journée à telle journée.
  • Vous pouvez configurer une application de façon à avoir droit à , disons, un maximum de 10 ou 20 ou 30 ou 60 minutes de Facebook par jour.
  • Vous pouvez choisir de temporairement bloquer l’Internet au complet, sauf Wikipedia et tel ou tel site dont vous pourriez avoir besoin.
  • Vous pouvez décider plus ou moins au jour le jour ce qui sera permis ou prohibé durant les prochaines heures ou les prochains jours.

Il y a plusieurs applications que vous pouvez choisir d’utiliser à ces fins. Je ne sais pas quelle est “la meilleure”. Voici quelques choix tous convenables:

  • Si vous avez besoin fréquemment de rechercher certaines informations mais souhaitez éviter de vous laisser accaparer, cette extension pour Chrome peut être très utile.
  • Focus45 pour Chrome. Pour des blocs de 45 minutes (ajustables) de concentration. Les sites bloqués peuvent encore être accédés durant de brèves périodes en entrant un code. Autre alternative similaire.
  • Alternative pour Mac.
  • J’utilise Cold Turkey. Peut aussi fonctionner sur votre cellulaire et peut aussi servir à bloquer certaines applications (un jeu vidéo par exemple). La majorité des fonctionnalités de Cold Turkey sont gratuites, d’autres plus particulières ne sont accessibles que si l’on achète le logiciel. La plupart des gens peuvent très bien se contenter de la version gratuite ou encore de l’une des autres excellentes applications que j’ai nommées ici.
  • Pour transformer temporairement son ordinateur en une simple machine à écrire. Si vous vous rendez compte en écrivant que vous devez vérifier quelque chose en ligne, il suffit de laisser une note visible au milieu du texte, CHECK en majuscules par exemple, puis de faire les recherches nécessaires lorsque vous aurez de nouveau accès à Internet. Cette stratégie peut aussi être utilisée en d’autres circonstances, pour ne pas briser le “flow” de l’écriture. Si vous avez laissé plusieurs mentions CHECK, vous pouvez toutes les retrouver rapidement à l’aide de la fonction recherche de votre traitement de textes.

Mes préférences personnelles: Il y a certains sites et applications que j’ai complètement ou presque complètement bannis. Je n’en avais pas besoin et que j’y passais trop de temps à chaque fois. Il y en a d’autres, comme Youtube et Facebook, dont je ne souhaite pas me passer complètement, mais que je peux régulièrement choisir de bloquer durant certaines périodes. Au lieu de m’imposer une série de limites semi-permanentes, je vais très régulièrement ouvrir Cold Turkey (le logiciel que j’utilise présentement) et activer des blocs d’interdiction plus ou moins longs selon mes désirs et mes besoins du moment. Les limites qui sont choisies pour être imposées à court ou moyen terme me semblent psychologiquement beaucoup plus faciles à appliquer que les limites à long terme. Au moment où j’écris ces lignes par exemple, Twitter et Reddit sont complètement bannis pour les trois prochains jours. Youtube et Facebook sont autorisés pendant un maximum de 20 minutes par jour. Netflix est banni jusqu’à 19h. Cette façon de procéder m’oblige à régulièrement ouvrir Cold Turkey pour réactiver ou réajuster certaines options. D’un autre côté, ça me laisse beaucoup de flexibilité et ça m’évite de me retrouver dans le pétrin si je j’ai besoin d’accéder à une information particulière. Prendre la peine d’activer régulièrement des blocs d’interdiction, c’est un peu une façon de déclarer avec force et conviction ses intentions pour la journée ou pour la semaine. Je vais souvent activer ces options même pour mes journées de congé.

 


 

Pour prendre des notes et pour partager certaines infos:

  • Cette section est surtout un prétexte pour mentionner l’outil capture que vous avez presque certainement déjà sur votre ordinateur. Un petit rectangle permet de prendre en photo n’importe quelle partie de votre écran et de sauvegarder ou de copier/coller l’image. C’est tellement pratique, je ne sais pas pourquoi tout le monde n’utilise pas cela constamment.
  • Google Drive soit pour avoir accès à certains documents à partir de n’importe où, soit pour partager une série d’infos qui ne s’insère pas très bien dans un message. J’aime bien entre autres comment on peut ouvrir un document texte, partager le lien, puis continuer de modifier directement le document sans avoir à envoyer le fichier de nouveau. 
  • Sinon j’ai des tonnes de cahiers de notes manuscrites et de documents de notes sur mon ordinateur. C’est encore le bordel là-dedans de mon côté et je ne suis pas en position de vous recommander quoi que ce soit de ce côté-là. Je sais que plusieurs personnes utilisent avec succès des outils comme evernote.com ou onenote.com pour gérer tout cela, mais personnellement je préfère encore les fichiers textes classés dans des boîtes de documents.
  • Je pense que cela vaut la peine de trainer un petit carnet de notes avec soit un peu partout pour noter toutes nos obligations et toutes les bonnes idées qui peuvent surgir à différents moments. Noter quelque chose, c’est en partie une façon de libérer l’esprit en sachant que nous n’avons plus besoin de faire l’effort de le retenir. J’ai aussi quelques petits carnets dédiés spécifiquement aux trucs que je souhaite connaître par coeur à 100%.
  • L’outil dictaphone de notre cellulaire est aussi particulièrement pratique. Je m’en sers pour noter certaines idées qui me passent par la tête et aussi parfois pour voir si je suis ou non capable d’expliquer à voix haute ce que je viens de lire. 

 


 

Outils pour la mémorisation:

  • Pour la mémorisation à long terme ou pour vous préparer à vos examens, si vous n’utilisez pas des flashcards en carton ou d’autres formes de notes manuscrites, Quizlet ou Anki sont vos meilleurs amis. Pas facile de prendre l’habitude de réviser régulièrement, mais c’est incroyable ce qu’on peut parvenir à retenir à long terme lorsqu’on se donne la peine d’investir quelques minutes un peu tous les jours. Ne vous laissez pas décourager par les difficultés initiales! Anki est plus complet et 100% gratuit. Quizlet est plus simple, plus joli et un peu plus facile à adopter. J’aime beaucoup la fonction “Importer” de Quizlet qui permet de créer des dizaines ou des centaines de flashcards en quelques clics. Quizlet est gratuit pour les fonctions de base et 50$ par année pour la version “plus”. Plus de détails sur ces outils sur cette page.
  • Pour s’entrainer à la mémorisation de façon ludique, vous pouvez utiliser certains des sites mentionnés sur cette page.
  • Pour l’entrainement encore, c’est parfois utile de bloquer les sons ambiants à l’aide d’un casque antibruit comme celui-ci ou celui-ci. Parfait pour un 5 à 30 minutes de concentration intense, mais je vous assure par contre que vous ne souhaitez pas garder cela sur la tête durant de trop longues périodes.

 


 

Autres outils dignes de mention, toute catégorie:

  • F.lux. Pour que soit automatiquement ajustée la palette de couleurs de vos écrans (ordinateur et cellulaire) après certaines heures. En contexte expérimental, les gens qui utilisent ce type d’application gagnent en moyenne 15 minutes de sommeil par nuit. 15 minutes, c’est énorme et ça fait une réelle différence pour notre santé mentale. C’est beaucoup plus sain et sage si vous pouvez “simplement” décider de vous tenir à distance de tous les cellulaires et de tous les écrans une fois passée une heure prédéterminée. Mais si l’abstinence vous semble impensable, un outil comme F.lux permet au moins de minimiser une partie des dommages sur votre sommeil.
  • S’exposer à la lumière du soleil un moment durant la journée est plus important et utile que vous ne le croyez. Cela permet de réguler harmonieusement la production de vitamines D et de mélatonine dans votre corps. Cela a un effet positif sur votre humeur, sur vos niveaux d’énergie et votre capacité à vous concentrer et cela aide à mieux dormir le soir. L’idéal est d’aller marcher ou courir un moment dans la nature ou dans un parc. Durant certaines journées d’hiver, je vais installer une “sun lamp” dirigée vers mon visage pendant disons une vingtaine de minutes le matin alors que je travaille. Cela permet de simuler un peu l’impact qu’aurait eu le soleil. On m’a donnée celle que j’utilise, je ne sais pas quel modèle suggérer.
  • Toutes les notifications que vous recevez constamment sur votre cellulaire et votre ordinateur ont des conséquences bien plus importantes sur votre attention que vous ne l’imaginez. Même chose pour toutes les fois où vous décidez compulsivement de regarder votre téléphone et/ou vos courriels ou je ne sais quel site pendant “juste une minute”. Lorsqu’on apprend que telle personne vient de nous écrire, quel telle autre ne nous a toujours pas répondu, que la bande-annonce du prochain Avengers est maintenant disponible ou que Trump a encore fait quelque chose d’incroyable, même lorsqu’on est assez discipliné pour ignorer cela pour le moment et pour tout de suite revenir à notre tâche, l’idée intrusive va continuer d’accaparer encore longtemps une partie de votre concentration. Ce n’est pas grave si vous êtes en train de faire la vaisselle, ça l’est davantage si vous tentez de rédiger ou de lire ou de comprendre quelque chose de complexe. Il ne suffit pas de beaucoup pour que tout soit saboté ou que votre productivité soit grandement diminuée pour les 30 prochaines minutes. Ce n’est pas facile que de développer des habitudes de vie et de travail qui favorise la concentration. J’y travaille encore. Cela dit, la toute première étape est la suivante: si ce n’est pas déjà fait, désactivez toutes les notifications sur votre ordinateur et la plupart des notifications sur votre cellulaire. Ce site et cet article offrent plusieurs bons conseils à ce sujet.
  • Si vous souhaitez absolument conserver votre cellulaire avec vous, apprenez à utiliser la fonction “Airplane” pour régulièrement bloquer le contact avec le monde extérieur. Couper le son n’est pas suffisant, ça laisse intact la tentation d’aller voir si on a pas reçu quelque chose. Et si vous devez ou vous souhaitez rester disponible en permanence pour votre patron ou votre enfant, les Iphones ont maintenant des fonctions “do not disturb” ou “ne pas déranger” qui peuvent être configurées de façon à ce que la plupart des interruptions soient éliminées, sauf celles que vous avez choisi de permettre (un appel venant de certains individus particuliers par exemple). Quelqu’un qui vous écrit peut recevoir automatiquement une notification qui lui laisse savoir que vous être occupé, mais qu’il ou elle peut toujours appuyer sur un bouton et choisir de vous interrompre si son message est urgent.
  • Pour réellement se forcer à laisser son cellulaire de côté durant certaines périodes, rien de mieux que de l’embarrer dans une boite impossible à ouvrir pendant la durée de votre choix! Je sais que ça peut sembler complètement ridicule, sauf que ce genre d’outil est réellement utile à la concentration et au self-control. Sachant que votre cellulaire va rester inaccessible durant les 6 prochaines heures (ou durant la durée de votre choix), vous êtes alors bien libre de vaquer à vos occupations sans avoir à fréquemment devoir résister à la tentation des distractions. Je sais que Ezra Klein (journaliste, auteur et co-fondateur de Vox) par exemple en possède une qu’il utilise régulièrement. Cela démontre qu’on peut souhaiter être un chef d’entreprise et un père de famille particulièrement occupé et au courant de toute l’actualité, mais tout de même ressentir le besoin de se déconnecter lorsque vient le temps de se concentrer sur quelque chose. J’ai longtemps refuser de payer les quelques 50 dollars que coutent cette stupide boîte en plastique, mais j’ai finalement décidé que c’était un investissement qui en vaut la peine. Je viens de la recevoir et je dois dire que j’apprécie énormément la quiétude d’esprit qui vient avec le fait de ne pas avoir à résister à l’attrait du cell. Oui c’est très absurde et très idiot comme truc, mais je pense que ça vaut la peine! Alternative quasi gratuite: On enveloppe son cellulaire dans un t-shirt, on serre et on place un cadenas de cette façon avant de mettre le tout dans le fond d’un tiroir. La clé peut ensuite être cachée dans une autre pièce, voir même elle aussi être enfermée sous un autre dispositif similaire protégé par un cadenas à combinaison. De cette façon le maudit cellulaire reste encore accessible au besoin, sauf que suffisamment d’obstacles sont présents pour s’assurer qu’on ne va pas l’agripper par réflexe au moindre caprice.

(Je n’utilise pas ou plus les applications ci-dessous, mais il se peut qu’elles puissent vous être utiles).

  • Pour gamifier certaines de nos habitudes de vie: https://habitica.com 
  • Pour se forcer à réaliser ses objectifs: https://www.beeminder.com/
  • Pour éviter de toucher au cellulaire durant certaines périodes: https://www.forestapp.cc
  • Thomas Frank du site College Info Geek propose lui aussi une liste de plusieurs autres outils pour les étudiants. Je l’ai déjà consultée et j’ai déjà reproduit ici tout ce qu’on peut y trouver qui me semblait particulièrement utile ou nécessaire. Peut-être y trouverez-vous quelque chose d’autre qui vous plaira? Notez que Frank reçoit parfois une commission si vous achetez quelque chose à partir de son site.

 


 

Un concept ridiculement simple que j’ai pris beaucoup trop de temps à comprendre: Il existe une infinité d’articles, de vidéos, de documentaires, de films, de séries télé, de jeux, d’activités, d’expériences, de lieux et d’individus qui sont tous plus intéressants et divertissants et enrichissants les uns que les autres. C’est bien merveilleux tout cela, sauf que notre temps est limité, notre énergie et notre attention le sont aussi. Il est absurde et contre-productif que de tenter de tout voir, tout lire, tout regarder, tout faire, tout consommer, tout vivre. Au final, vous allez être plus heureux, plus calme et plus efficace si vous pouvez vous concentrer sur un petit nombre de d’activités et de ressources scrupuleusement sélectionnées et joyeusement passer à côté de tout le reste.