Programme guidé pour débutants

Trois ou quatre petites notes vaguement importantes avant de commencer:

  • J’ai terminé une première version de ce programme en mode rush. Je pense qu’il est actuellement parfaitement présentable et fonctionnel, mais c’est probable qu’on y trouve encore des fôtes dortaugraff et c’est probable que je vais continuer de faire bien des modifications au courant des prochains jours.
  • Le programme en question a été conçu pour ceux et celles qui souhaitent être guidés pas à pas. Si vous préférez apprendre de façon plus autonome, vous pouvez explorer le reste de ce site comme bon vous semble. 
  • On se concentre ici principalement sur la mémorisation d’informations “inutiles”. Pourquoi? Parce que c’est plus simple de commencer de cette façon et que cela permet de plus facilement expliquer la plupart des principaux concepts de base. On ne commence pas à écrire un roman avant d’avoir d’abord appris l’alphabet et la grammaire. On ne tente pas de faire un backflip avant d’avoir d’abord appris à ramper, marcher et courir. Vous pouvez si vous le souhaitez sauter les étapes et vous attaquer tout de suite à la mémorisation de votre manuel de biologie, mais c’est à vos risques et périls. Si vous ne suivez pas mes judicieux conseils et mes sages instructions, je ne suis pas responsable si vous vous retrouvez avec des blessures au cerveau!
  • C’est un programme très “de base”. Même si je pense qu’il puisse être indirectement très utile aux étudiants, sachez qu’on ne verra pas tout de suite les applications scolaires. On ne verra pas tout de suite les chiffres et les cartes à jouer. Et on ne verra pas la physique quantique ainsi que le tournant herméneutique de la phénoménologie selon Heidegger. [J’ai volé ce dernier bout de phrase à quelqu’un d’autre. Moi non plus je ne sais pas ce que ça veut dire.] Une fois que vous l’aurez terminé, le niveau expert sera encore bien loin, mais le niveau “à l’aise et compétent” va commencer à être à portée de main. Si vous souhaitez aller plus loin et explorer les sujets un peu plus complexes, normalement vous devriez parvenir à vous débrouiller de façon semi-autonome avec le reste de ce site. Pour ceux et celles qui préfèrent continuer d’être guidé pas à pas et étape par étape, je vais tôt ou tard revenir ajouté une deuxième et une troisième parties à ce programme.

 

Programme guidé : Comment passer de zéro au niveau “vaguement compétent” en quelques heures

Ce tout mignon petit programme guidé est je pense une excellente façon de commencer à vous pratiquer dès aujourd’hui. Aucune expérience préalable n’est nécessaire. Vous n’avez même pas besoin de savoir ce qu’est l’art de la mémoire ou d’avoir exploré d’autres pages de ce site. Son objectif est qu’en environ 20 ou 30 minutes par jour pendant 5 jours, vous parveniez à développer un minimum de compétence pour la mémorisation. Je n’ai pas de statistiques pour le prouver, mais je pense que les chances sont bonnes pour qu’il soit suffisant pour vous permettre de littéralement doubler vos performances actuelles pour plusieurs formes de mémorisation.

Vous pouvez si vous le souhaitez faire comme une grande personne et opter plutôt pour l’apprentissage semi-autonome à l’aide du reste de ce site. L’avantage de rester sur cette page et de m’obéir, c’est de pouvoir vous faire dire très exactement ce que je pense que vous devriez faire à chaque jour pour obtenir un maximum de résultats en un minimum de temps. Vous pourrez aussi vous faire fouetté gentiment lorsqu’on vous manquerez de discipline. C’est pour votre bien que je fais ça.

De combien de temps aurez-vous besoin? Si vous vous en tenez aux exercices de base, au total il ne vous faudra qu’à peine environ deux ou trois heures de préparation étalées sur cinq jours. Pour les particulièrement motivé(e)s, une série d’exercices supplémentaires optionnels seront présentés à la toute fin. Pour les plus braves parmi les braves, vous serez également invités à, si vous le souhaiter, partiper à un super “défi honorifique” en ligne qui pourrait vous occuper pendant quelques heures supplémentaires.

À faire right now impérativement:

Quand vient le temps de s’activer pour la toute première fois, certains individus (pas moi) semblent immédiatement faire preuve d’une grande aisance alors que d’autres se découragent avant d’avoir surmonté l’inconfort initial (pas moi non plus heureusement). Mais sachez que parmi ceux et celles qui persévèrent et font preuve de motivation, jusqu’à preuve du contraire 100% parviennent à réaliser d’importants progrès. Si vous souhaitez rejoindre les rangs de la tribu d’élite de ceux et celles qui ne reculent pas devant les premières difficultés, la toute première étape est de prendre l’engagement de suivre ce petit programme dans sa totalité. Vous pouvez choisir d’ignorer certaines de mes suggestions d’exercice si vous le souhaitez, mais vous devrez alors les remplacer par une quantité égale ou supérieure d’exercices équivalents. Et vous devrez rester actif à tous les jours pendant au moins 5 jours.

Le programme n’est pas très long, mais la nature humaine étant ce qu’elle est, cela reste très facile de le commencer et de l’abandonner après quelques minutes ou après une journée. Pour éviter que cela se produise, inscrivez dans votre agenda très exactement à quel endroit et à quelle heure vous allez faire vos pratiques. Si vous avez besoin de motivation supplémentaire, envoyez-moi un message pour me déclarer vos intentions. C’est prouvé: les engagements flous (“je vais faire de l’exercice éventuellement”) sont rarement respectés; les engagements bien définis (“je vais faire cette action précise, à cette heure et à cet endroit”) et raisonnables le sont beaucoup plus.

Avez-vous fait votre engagement solennel? Êtes-vous grimpé sur un toit pour hurler votre détermination? Avez-vous rédigé un contrat que vous avez signé de votre sang? Wow… Je suis maintenant submergé d’une complète et totale admiration envers votre personne. Les ménestrels du futur chanteront des poèmes à votre gloire. Les étapes de l’héroïque périple que vous allez parcourir vont être décrites juste après ces quelques petits conseils.

 

Quelques petits conseils et petites précisions avant de nous attaquer aux choses sérieuses:

  • Pour que leur efficacité soit maximisée, les périodes de pratique et d’apprentissage doivent être séparées par des nuits de sommeil complètes. 90 minutes ou deux heures de préparation en une seule journée n’auront pas du tout le même effet que cinq pratiques plus courtes étalées sur une semaine.
  • Si tout cela est nouveau pour vous, prenez votre temps, allez-y à votre rythme et ne vous inquiétez pas si vous n’obtenez pas 100% de bonnes réponses durant vos premiers essais. Plus vous allez acquérir de l’expérience avec les techniques de mémorisation, plus le processus va être rapide et plus allez parvenir à trouver facilement des images ou des “trucs” pour représenter les concepts même les plus complexes. Comme je l’ai déjà dit, certains individus parviennent à obtenir des résultats remarquables très rapidement. D’autres ont davantage de difficultés, mais tous et toutes sont capables à court ou à moyen terme de spectaculairement augmenter leur niveau de départ.
  • Si vous avez de la difficulté à vous remémorer certaines informations même lorsque vous avez utilisé une image ou un truc de mémorisation, le plus souvent la cause est liée soit à un manque d’attention, soit à la qualité du truc que vous avez utilisé ou soit encore au fait que vous n’avez pas révisé suffisamment. Cela peut aussi bien sûr être parce que vous n’avez pas assez dormi la veille.
  • Si vos images ou vos trucs de mémorisation ne sont pas assez mémorables, voici quelques exemples de stratégies que vous pouvez tenter d’utiliser: 1- Les rendre plus extravagantes. 2- S’il est difficile de trouver une image représentant directement ce que vous souhaitez retenir, utilisez une association quelconque, aussi tordue ou absurde ou vague qu’elle puisse être, même si cette association n’est que très vaguement liée à ce que vous souhaitez mémoriser. 3- Utilisez vos 5 sens et rajoutez des éléments sonores ou même olfactifs, tactiles et gustatifs à vos images. 4- Utilisez le pouvoir des histoires en imaginant parfois une raison bidon expliquant pourquoi tout ce non-sens se produit. Les liens “logiques” (les guillemets sont importants ici) ainsi créés permettent de grandement solidifier vos histoires. 5- Liez vos images les unes avec les autres en les faisant interagir de temps à autre, même si ce n’est que du regard (un personnage remarque ce qui se passe à côté et trouve cela bien étrange). 6- Lorsque vous utilisez un palais de mémoire, liez les images avec leur environnement.
  • Sur votre ordinateur, ne laissez rien à la vue qui ne soit pas pertinent à la tâche que vous allez accomplir. Avant chaque exercice, assurez-vous d’être dans un endroit tranquille avec votre cellulaire fermé ou idéalement laissé ailleurs dans une autre pièce. En contexte expérimental, même lorsque le cellulaire est fermé, le simple fait de savoir que son cellulaire se trouve quelque part dans la même pièce est suffisant pour dégrader nos performances à différents types de tests. Si vous attendez un appel et que fermer votre cellulaire n’est pas une option, le mode “do not disturb” ou “ne pas déranger” peut désactiver toutes les notifications tout en permettant les appels de certains numéros que vous avez sélectionnés.
  • Pour la plupart des exercices, je vais vous présenter un document que vous devrez étudier pour un moment et un autre que vous allez utiliser pour vérifier combien de bonnes réponses vous êtes capable de fournir. Vous allez parfois devoir vous chronométrer par vous-même. Au moment de répondre, vous ne pourrez généralement pas écrire directement sur le document (à moins de l’avoir fait imprimer). Pour contourner ce problème, vous pouvez soit répondre sur un autre document, sur une feuille de papier, à l’oral ou encore simplement dans votre tête.
  • Lorsque j’écris que je m’attends à ce que vous obteniez tel ou tel résultat en telle ou telle durée, ce sont de grossières estimations. Je me base sur de trop peu nombreuses études, sur les témoignages de quelques autres débutants, sur mon intuition et sur mes expériences avec différents groupes lorsque je présente des ateliers. Je n’ai pas assez de données sur le sujet et il est très possible que je me trompe. Il est possible que vous puissiez réussir davantage dès vos premiers essais. Il est possible aussi que vous ayez davantage de difficultés. Il n’y a aucune honte à ressentir si vos performances ne correspondent pas du premier coup à mes estimations. Pour certaines personnes, le stress de se savoir chronométré peut anéantir une grande partie de leur concentration. Si c’est votre cas, il n’y a rien de mal à faire les mêmes exercices en oubliant l’horloge et en prenant tout votre temps. La rapidité n’a pas besoin d’être une de vos priorités. Du moins, surtout pas au début. Commencez par vous habituer à utiliser les techniques de façon efficace en visant un bon 90% de bonnes réponses parmi ce que vous avez tenté de mémoriser. Au final, l’important c’est surtout de parvenir à retenir ce que l’on souhaite retenir, peu importe que l’on soit plus ou moins rapide qu’un autre.

 

Prêt à affronter votre destin?